GALVANOPLASTIE

GALVANOPLASTIE

GALVANOPLASTIE

Mise au point simultanément par Moritz Hermann von Jacobi à Saint-Pétersbourg et par Spencer en Angleterre dès 1837, la galvanoplastie est un procédé électrochimique permettant de recouvrir un alliage ou un matériau rendu conducteur d’une couche de métal, grâce à l’électrolyse d’un électrolyte contenant un sel de ce métal. Cette technique (décrite dans Principes d’analyse scientifique. La sculpture, méthode et vocabulaire , Imprimerie nationale, Paris, 1978), perfectionnée et industrialisée par la maison Charles Christofle à Paris et les établissements Elkington à Birmingham, permettait la reproduction des œuvres sculptées à partir de moules non conducteurs en gutta-percha (gomme provenant du latex de certains arbres), recouverts alors de plombagine. Le moule relié au pôle négatif d’une pile se recouvre d’un dépôt métallique, épousant les moindres détails de l’objet original.

La première Exposition internationale des créations de l’art et de l’industrie qui s’est tenue à Londres en 1851, dans le Crystal Palace de Joseph Paxton, fit connaître au public les premières réalisations en galvanoplastie.

Ce fut le triomphe des orfèvres, dont l’histoire est retracée par Henri Bouilhet et Margo Raïssac dans 150 Ans d’orfèvrerie (Chêne-Hachette, Paris, 1981). En offrant de véritables fac-similés, la galvanoplastie bouleversa les idées sur le luxe. Elle permettait en effet de reproduire un objet à des centaines, voire à des milliers d’exemplaires; c’était le début de l’orfèvrerie industrielle. Quand, en 1868, des soldats prussiens découvrent à Hildesheim une vaisselle d’argent romaine d’influence hellénistique datant du Ier siècle, Christofle envoie ses orfèvres prendre des moulages et en réalise une édition en galvanoplastie destinée à la pédagogie dans les musées. Les œuvres en galvanoplastie ont alors la valeur didactique des copies. Charles Christofle compare ce procédé à ce qu’avait été l’imprimerie pour le livre! Le trésor de Bernay (cabinet des Médailles, Bibliothèque nationale, Paris), la coupe d’argent trouvée sur l’ancien site d’Alésia, Alise-Sainte-Reine (musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye), le trésor de Boscoreale (offert par la famille Rothschild au Louvre) sont reproduits par Christofle ou par Barbedienne.

À l’étranger, Elkington ou Franchi en Angleterre, Haas à Vienne produisent d’excellentes reproductions d’argenterie antique. Le South Kensington Museum de Londres, les musées d’Arts décoratifs de Berlin, de Nuremberg, de Vienne, de Munich achètent aussi des galvanoplasties dans un but pédagogique. En 1887, l’Union centrale des arts décoratifs (futur musée des Arts décoratifs, à Paris) s’adresse à Charles Christofle pour constituer des reproductions d’objets historiques et archéologiques.

Plus tard Henri Bouilhet, neveu et successeur de Charles Christofle, participera, au début du second Empire, à l’invention de la galvanoplastie massive. Il s’agit de couler un métal dans une coquille galvanique pour lui donner l’aspect et l’usage d’une fonte. On obtient à bas prix et en une seule pièce une reproduction parfaite. La galvanoplastie massive ou en ronde bosse a permis d’exécuter pour l’Opéra de Paris les cariatides de Carrier-Belleuse, la rampe d’escalier de Garnier, les sculptures extérieures de Millet et de Gumery. Les deux exemples qui impressionnèrent le plus le public furent, en 1859, le wagon offert au pape Pie IX par la Compagnie des chemins de fer Pio-Latina et conçu par l’architecte Émile Trelat (Museo di Roma, Rome) et, en 1867, la statue de Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille, de Lequesne, qui mesure 9,70 m de haut.

galvanoplastie [ galvanoplasti ] n. f.
• 1840; de galvano- et -plastie
Techn. Procédé qui permet d'appliquer un dépôt de sels métalliques libérés par électrolyse sur des objets que l'on veut recouvrir ou dont on veut prendre l'empreinte. galvanotypie. Galvanoplastie en creux, en relief. Déposer une couche de métal par galvanoplastie. bronzage, chromage, dorure, nickelage; ruolz. Adj. GALVANOPLASTIQUE , 1840 .

galvanoplastie nom féminin Ensemble des procédés permettant de déposer, par électrolyse, une couche d'un métal sur un support, métallique ou non.

galvanoplastie
n. f. TECH Opération qui consiste à déposer par électrolyse une couche de métal sur un support conducteur (protection contre l'oxydation notam.).

⇒GALVANOPLASTIE, subst. fém.
Art d'appliquer, au moyen d'un courant électrique continu, un dépôt métallique en dissolution dans un liquide à la surface d'un objet en métal, soit pour préserver celui-ci de l'oxydation, soit pour l'embellir, soit pour en prendre l'empreinte :
Le procédé de galvanoplastie concerne également l'or (...). Elkington et Ruolz parviennent (...) à dorer industriellement le cuivre avec l'aide d'une pile voltaïque, en le baignant dans une solution bouillante et alcaline, formée d'une poudre impalpable d'or...
GRANDJEAN, Orfèvr. XIXe s., 1962, p. 41.
Au fig. L'âme s'expose, et par de mystérieuses influences, par une sorte de galvanoplastie spirituelle, le Verbe s'imprime en elle (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 142).
REM. Galvanoplastique, adj. Qui se rapporte à la galvanoplastie, qui est obtenu par la galvanoplastie. Procédé galvanoplastique; cliché galvanoplastique (typographie). Lorsque la « mère » est reconnue comme « bonne pour l'écoute », elle subit un dernier bain galvanoplastique qui produit, en cinquante minutes, une épreuve en nickel plein (Disque Fr., 1963, p. 8).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1854 (MICHELET, Journal, p. 249). Composé de galvano- et de plastie (dér. du rad. du gr. « façonné », de « façonner, modeler »; suff. -ie). Fréq. abs. littér. : 4.

galvanoplastie [galvanɔplasti] n. f.
ÉTYM. 1840; de galvano-, et -plastie.
Techn. Procédé qui permet d'appliquer un dépôt de sels métalliques libérés par électrolyse sur des objets que l'on veut recouvrir ou dont on veut prendre l'empreinte. Galvanotypie. || Galvanoplastie en creux, en relief. || Déposer par galvanoplastie une couche de métal. Chromage, dorure, nickelage, ruolz.
DÉR. Galvano, galvanoplastique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • galvanoplastie — GALVANOPLASTÍE s.f. Procedeu tehnic de reproducere în relief a obiectelor, constând în acoperirea lor sau a tiparului lor cu un strat de metal depus prin electroliză. – Din fr. galvanoplastie. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98 … …   Dicționar Român

  • Galvanoplastie — La galvanoplastie est un procédé basé sur le principe de l électrolyse pour exécuter un traitement de surface sur un objet par un dépôt électrolytique ou électrodéposition. Principe de la galvanoplastie Sommaire …   Wikipédia en Français

  • galvanoplastie — (gal va no pla stie) s. f. Art d appliquer une couche métallique sur une matière quelconque au moyen de la pile galvanique. La galvanoplastie est employée pour dorer ou argenter différents objets, et aussi pour bronzer le fer ; toutes les statues …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GALVANOPLASTIE — n. f. Procédé qui consiste à précipiter, par l’action d’un courant galvanique, un métal en dissolution dans un liquide sur une matière quelconque, soit pour l’orner ou la préserver des influences atmosphériques, soit pour en prendre l’empreinte.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • galvanoplastie — galvanoplastika statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Storų metalo galvaninių kopijų gavimas elektrolitinio nusodinimo būdu. atitikmenys: angl. electroforming; galvanoplasty vok. Galvanoplastik, f rus. гальванопластика, f… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • galvanoplastie — galvanoplastika statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. galvanoplastics vok. Galvanoplastik, f rus. гальванопластика, f pranc. galvanoplastie, f …   Fizikos terminų žodynas

  • galvanoplastíe — s. f. (sil. plas ), art. galvanoplastía, g. d. art. galvanoplastíei; pl. galvanoplastíi …   Romanian orthography

  • galvanoplastique — galvanoplastie [ galvanoplasti ] n. f. • 1840; de galvano et plastie ♦ Techn. Procédé qui permet d appliquer un dépôt de sels métalliques libérés par électrolyse sur des objets que l on veut recouvrir ou dont on veut prendre l empreinte. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Coventya — Création 1927 (sous l appelation Société Continentale Parker) Personnages clés Dr. T. Costa, Chief Executive Officer (CEO) Torsten Becker, Chief Financial Officer (CFO) Forme jur …   Wikipédia en Français

  • galvanoplastic — GALVANOPLÁSTIC, Ă, galvanoplastici, ce, adj. Privitor la galvanoplastie, care aparţine galvanoplastiei; obţinut prin galvanoplastie. – Din fr. galvanoplastique. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  galvanoplástic adj. (sil. plas ) →… …   Dicționar Român

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.